Quelques personnalités de Castelnau du 14 iéme,18iéme et 19 iéme siecle

 

 

© rediffusion et reproduction interdite 

L'an 1319 Auger de Goth (ou de Gout ) seigneur de Gouts ,damoiseau qui avoue tenir en fief et hommage du comte d'Armagnac ,sire de la Riviére son château, avec tous les droits fiefs et devoirs qu'il a à castelnau Riviere Basse

Bernard de Podenas fils de Guillaume et frére de Jean, gouverneur de Riscle, était en 1580 homme d'armes dans la compagnie de M R de Montalmat chef calviniste,Catherine de Bourbon soeur du roi Henri IV confia à Bernard de Podenas le 25 septembre 1595 le commandement de la châtellenie de Castelnau. Bernard de Podenas est décèdé vers 1621. Il avait épousé Marguerite de Monlezun.

Le 29 mai 1610, le marquis de La Force écrit aux consuls et jurats de Castelnau de Rivière Basse, et leur mande de reconnaître le sieur de Podenas pour commandeur en la châtellenie dudit Castelnau en conséquences des provisions de feue la princesse sœur unique du roi. Signé ; Caumont, contredit du sieur de Casel, conclusions du procureur du roi et ouï le rapport du sieur de Lartigue conseiller du roi. 

Jean Frix Caupenne. Joanes Frisius Caupenne, né en 1665 à Castelnau. Il fut étudiant à la faculté de médecine de Montpellier, où il a été enregistré le 19 février 1683. Il a poursuivit son apprentissage d'apothicaire dans la boutique de maître Pelerin à Montpellier. On le retrouve à Castelnau en 1690 comme Maître apothicaire, il a pris la suite de son père Jean Caupenne mort en 1711.

jean de Valent, militaire né à Castelnau, aide major de la ville de Bayonne réside au Château vieux à ladite ville en 1755 il est le frére de Bernard et d'Hilaire

jean Faget aîné, né à Castelnau, maître en chirurgie à Paris, chirurgien major de l'hôpital de la Charité, directeur de l'académie Royale de chirurgie. mort à Paris fin 1762 ou début 1763.

Me jean Faget, frére cadet du précédent né à castelnau, chirurgien major des gardes Françaises du roi habite Paris (à Auch le 18 mars 1766 il obtient la concession du ruisseau le Louet qui passe sur le territoire de Castelnau Riviére Basse). Mort à Castelnau le 15 décembre 1771.  

Pierre Dufouert,  a fait ses études à Paris avec son frére, il a pris la place de chirurgien major occupée par son oncle M. Faget maître chirurgien. Il a fait trois campagnes en Allemagne, 1760, 1761 et 1762 en qualité de chirurgien aide-major des armées françaises. En 1763, il fut nommé chirurgien major du régiment et de l'hôpital des gardes françaises, médecin et inspecteur dudit hôpital  des gardes françaises. En 1789, il fut fait chirurgien major général des troupes et de l'hôpital militaire de Paris. En 1791, il fut nommé inspecteur général des hôpitaux militaires. En 1792 ils est tranféré au Val-de-Grace en qualité de chirurgien major en chef et de professeur à l'hôpital militaire d'instruction de Paris.  Membre de la légion d'honneur demeurant à Paris au Val de Grace, né à Castelnau Riviére Basse le 9 juin 1737 fils d' Etienne Dufouert  et de marguerite Faget, mort à Sceaux le 20 octobre 1813 à 76 ans.

Paul Dufouert frère aîné du précédent, Me chirurgien, juré à Paris et en 1755 il était chirurgien de son altesse Monseigneur le prince de Clermont

Son excellence, le général Jean François xavier Nogués époux de Dame émilie Sophie Solliers né à Castelnau le 3 décembre 1769 fils d'Antoine Nogués et  de Marie Ranson . en 1800, il est commandant de la dixiéme division militaire, il réside à Toulouse, membre du corps législatif, lieutenant général des armées de sa magesté Louis Bonaparte roi de Hollande son premier aide de camp, gouverneur de la Haye, grand veneur de la couronne, grand croix de l'ordre royal de Hollande ( croix du Grand cordon de l'ordre royal, joints à ladite croix 2 cordons  bleu moiré) et gouverneur de l'école royale militaire, celui-ci est mort à Castelnau riviére basse le 8 janvier 1808 à l'âge de 38 ans au château de Montus. Déclaration faite devant Mr Jean François Clarac maire et officier de l'état civil de la commune de Castelnau.il a fait deux campagnes outre-mer aux Antilles. Il est fait prisonnier par les anglais à Sainte-Lucie le 21 Juin 1803, et emmené en Angleterre, il reviendra en France le 23 décembre 1804.

Détail des services du général Jean-François Xavier Nogués

soldat au 1er bataillon des Hautes Pyrénées le 5 novembre 1791, lieutenant au 2iéme bataillon des Hautes Pyrénées le 2 mars 1792, capitaine des grenadiers le 4 avril 1792, chef de bataillon le 3 octobre 1793, adjudant général chef de brigade le 25 prairial An 3, commandant la place de Marseille le sept Messidor An 6, il y restera 17 mois, puis général de division, général de brigade le 9 thermidor an 8.(28 juillet 1800). Il fut aussi aide de camp du général Lannes.

 

 le général Antoine Nogués commandeur de l'ordre impérial et militaire de la légion d'honneur époux de Jenny Marie pélagie Saint Pierre Lesperet, né le 7 mai 1777 décèdé le 21 décembre 1853 à Ju-Belloc 32 ,inhumé à Castelnau Riviére Basse (à l'ancien cimetiére),bléssé à la main gauche à la bataille de Waterloo juin 1815, général de brigade ,grand croix de guerre frére du précédent .il épouse le 14 avril 1815 Jenny Marie Pélagie Saint  Pierre Lesperet née  le 2 janvier 1796 décédée le 3 avril 1884, habitant Plaisance fille de Henri St Pierre Lesperet avocat et régisseur de l'octroi de Paris et de Catherine Ducuing ; au moins 3 enfants ;Antoine Henri né 19 février 1816, Caroline née le 19 juin 1817 dcd 1831, Jean Baptiste Barthélémy Edmond Nogués, aide major de la garde impériale,chevalier de la légion d'honneur, en 1855 il est à Sébastopol en Crimée,médecin dans l'armée né le 25 novembre 1820 DCD le 29 décembre 1885 ,suivant le testament d'Antoine son feu pére il est tenu de verser une pension à Julite Nogués épouse Ducuron, pension de 400 francs par année. Il fut aide de camp du maréchal Augerau.

 _________________________________________________________________________________________

 jean Baptiste Lafitte, né le 21 avril 1765 à Castelnau décédé le 4 avril 1832 (célibataire), colonel, officier d'infanterie,chevalier de la légion d'honneur ,sous lieutenant au 2 iéme bataillon des Pyrénées le 12 février 1792, puis capitaine le 12 avril 1793, il servit en Espagne sous les ordres du général Rey, il contribua aux succès des campagnes en Italie en 1795 et 1796 , commanda le 3 iéme régiment de ligne à la bataille de Friedland en l'absence du colonel , il fut major en 1811, colonel du 124 iéme régiment de ligne en 1812, il partagea la gloire et les malheurs de la campagne de Russie, il commanda le 2 iéme régiment de ligne devant Polotsk, au passage de la Bérézina. Campagnes : Sainte Lucie, Wagram, Friedland, Bérézina, Elmuck, Essling, il fut blessé par un boulet.

Transcription du titre de chevalier d'empire, lettres patentes de l'Empereur

Napoléon, par la grâce de dieu, Empereur de français, roy d'Italie, protecteur de la confédération du Rhin, à tous présents et à venir, salut.

Par l'article 13 du 1er statut du 1 mars 1808, nous nous sommes réservé la faculté d'accorder les titres que nous jugerons convenables à ceux de nos sujets qui se seront distingués par des services rendus à l'état et à nous. La connaissance que nous avons du zèle et de la fidélité que notre cher et aimé le sieur Laffitte a manifesté pour notre service, nous a déterminé a faire usage en sa faveur de cette disposition dans cette vue, nous avons par notre décret du 15 août 1809 nommé notre cher et aimé le sieur Laffitte chevalier d'Empire. En conséquence et en vertu de ce décret le dit sieur Laffitte s'étant retiré par devant notre cousin le prince archi-chancelier de l'empire à l'effet d'obtenir de notre grâce les lettres patentes qui lui sont nécessaires pour jouir de son titre, nous avons par ces présentes signées de notre main, conféré et conférons à notre cher et aimé le sieur Jean-Baptiste Laffitte chef de bataillon au 3 iéme régiment d'infanterie de ligne, officier de la légion d'honneur, né le 26 avril 1765 à Castelnau Rivière Basse département de Hautes Pyrénées le titre de chevalier d'Empire. Le dit titre sera transmissible à sa descendance directe, légitime naturelle ou adoptive de mâle à mâle par ordre de primogénité aprés que ses descendants jusque y compris la 3 iéme génération auront obtenu de nous la confirmation du dit titre conformément aux dispositions de l'article 21 de notre décret du 3 mars 1810.

Permettons audit sieur Laffitte de se dire et qualifier chevalier d'Empire, dans tous les actes et contrats tant en jugement que dehors, voulons qu' il soit reconnu partout en ladite qualité, qu'il jouisse de l'honneur attaché à ce titre aprés qu' il aura prêté le serment prescrit en l'article 37 de notre second statut devant celui ou ceux par nous délégués à cet effet, qu'il puisse porter en tous lieux les armoiries telles qu' elles sont figurées aux présentes; Chargeons notre cousin le prince archi-chancelier de l'empire de donner communications des présentes au sénat et de les faire transcrire sur ses registres car tel est notre bon plaisir. Et afin que ce fait chose ferme et stable, à toujours notre cousin le prince archi-chancelier de l'empire y a fait apposer par nos ordres notre grand sceau en présence du conseil du sceau des titres .

Donné à Lille le 23 du mois de mai l'an de grâce 1810. Napoléon signé.

Scellé le premier juin 1810; le prince archichancelier de l'Empire Cambacérés signé.

Joseph Dupuy, célibataire né 1776 dcd le 27 novembre 1871 dans la maison de sa nièce, capitaine, chevalier de la légion d'honneur, il fut aide de camp du général Antoine Nogués, il commanda  la garde nationale de castelnau en 1832

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×