Le château d' eau de Castelnau Rivière Basse

HISTORIQUE DU CHATEAU D’EAU DE CASTELNAU RIVIERE BASSE

 

Ces documents et photographie m'ont été donnés par Mr Jean Jacques Boucly, adjoint à la mairie de Castelnau Rivière Basse, je tiens à le remercier pour sa contribution au  site .

Séance extraordinaire du 29-10-1926 :

Monsieur le Maire expose qu’à la suite de la sécheresse excessive et consécutive, le débit de la source de La Castelle a sensiblement fléchi, des mesures restrictives de distribution ont été prises, le plus généralement au moment critique des vacances, au moment où la population augmente considérablement par la présence de nombreux touristes et par le passage des troupes se rendant au Camp de Ger.

Pour remédier à cet état de choses, M. le Maire a fait dresser par M. BONDOR, architecte spécialiste à Montpellier, un projet qui a pour but la captation des eaux des deux puits et leur élévation à l’aide d’un moteur électrique dans le réservoir projeté dans la cour de la Mairie, montant des dépenses avec les recherches hydrogéologiques préalables 274 828 francs (157 333 €).

Le conseil oui l’exposé du Maire, considérant :

qu’il importe de réaliser sans retard le projet présenté, que l’état des ressources financières communales ne lui permet pas de faire face à la dépense entière

• que la commune est néanmoins disposée à consentir de nouveaux sacrifices

Approuve à l’unanimité le projet dans toutes ses dispositions et accepte en même temps les promesses de vente des terrains à acquérir.

Décide de faire appel à la bienveillance de la Commission du Pari Mutuel pour l’obtention d’un secours.

Séance du 1 juillet 1928 :

M. le Maire informe qu’il a reçu une lettre de M. BONDOR ; architecte-ingénieur, par laquelle ce dernier fait connaître qu’il accepte à titre transactionnel la somme de 3 700 francs (2 120 €) proposé par le Conseil Municipal pour les frais d’étude et devis concernant le projet d’adduction d’eau potable.

Séance extraordinaire du 28 mars 1929

Le devis du projet d’adduction d’eau s’élève à 262 950 francs (141 800 €)

Pr dépêche en date du 6 juillet 1928 ; confirmée par M. le Ministre de l’Agriculture, nous a fait connaître que la Commission Spéciale du Pari Mutuel nous accordait une subvention de 110 080 francs (86 280 €), correspondant à un taux de 43% des dépenses.

Il resterait à emprunter une somme de 146 000 francs (78 730 €), mais au vu de l’augmentation des matières premières il serait utile d’emprunter 160 000 francs (86 280 €).

Le Conseil considérant la nécessité absolue de l’au à Castelnau décide de fixer à 160 000 francs le prêt ou solliciter l’attribution sur les sommes qui sont mises par l’Etat à la disposition des départements de la loi des finances de 1929.

Séance du 1 septembre 1929

M. le Maire expose qu’il est actuellement nécessaire de prendre toutes décisions utiles pour le projet d’adduction d’eau potable.

Il faut que les travaux soient mis en adjudication et commencés dans les premiers mois de 1930, il est nécessaire aussi, M. BONDOR n’ayant pas été chargé de l’exécution de son projet, il est urgent de confier le projet à un ingénieur architecte de compétence éprouvée, la demande va être faites aux Services des Ponts et Chaussées, considérant que ce service est le seul qualifié, il lui est demandé d’établir, de dresser un nouveau plan et devis nécessaires pour mettre le projet déjà accepté au point.

Le Conseil prie M. le Préfet de bien vouloir transmettre sa demande à M. l’Ingénieur en Chef des Ponts et Chaussées.

Séance du 17 novembre 1929

M. le Maire expose la décision du Conseil Général par laquelle le département accorderait une subvention aux communes nécessiteuses effectuant des emprunts pour travaux d’adduction d’eau potable.

Le Conseil Municipale décide de demander cette aide.

Séance du 12 janvier 1930

M. le Maire expose au Conseil la nécessité de fixer d’une façon définitive la durée qu’il entend assigner au remboursement de l’avance de 160 000 francs qui a été consentie à la Commune par arrêté Ministériel du 16 décembre 1929 pour l’exécution de son projet d’adduction d’eau potable.

Le Conseil considérant que les ressources actuelles du budget ne permettant pas d’envisager le paiement de l’annuité, celle-ci devra être couverte par des impositions extraordinaires qui pèseront sur le contribuable, décide de fixer le remboursement en vingt cinq ans.

Séance du 9 mars 1930

M. le Maire présent au Conseil Municipal le projet d’adduction d’eau potable modifié par les ponts et Chaussées.

Le Conseil :

- accepte son projet en entier

- autorise son exécution immédiate et constitue une commission chargée de la mise en place des adjudications

Séance du 5 octobre 1930

M. le Maire présente une liste de propriétaires ayant demandé l’autorisation de se brancher sur la canalisation d’eau potable qui va être installé pour assurer l’eau dans leur maison.

Cette distribution va donner une plu value certaine aux immeubles et des facultés incontestables dont pourront seul bénéficier les habitants de l’agglomération ; comme les charges vont peser sur toute la population ; il semblerait logique, en donnant à perpétuité l’autorisation de branchement, de demander à chaque propriétaire un droit fixe à payer à la commune pour le branchement.

Droit fixé à 150 francs (80 €).

Séance du 9 novembre 1930

La commune prendra à sa charge la fourniture des compteurs de façon à avoir un type unique, elle le vendra ou le louera suivant le désir des particuliers.

A titre d’essai et pour une période d’un an, le prix du m3 sera fixé à 2,50 francs (1,34 €) avec un minimum de 30 francs (1,60 €) par trimestre.

Séance du 22 novembre 1931

M. le Maire expose que des travaux complémentaires (clôture, canalisation en ciment, puisard et socles) ont été effectués pour la deuxième tranche pour une somme de 68 675 francs (38 355 €)

Séance du 22 novembre 1931

Le prix du compteur aux particuliers est fixé à 200 francs  avec un entretien de 0,25 francs par mois.  le château d'eau de Castelnau, intra muros

 

le château d'eau n'ayant plus d'utilité a été détruit ce début d'année 2011. Situé rue du comte d'Armagnac

démolition du château d'eau

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×