1752, La tour de Castelnau

© rediffusion et reproduction interdite 

 

Correspondance de Mr D'Etigny  (1)de 1752

Les consuls de Castelnau Riviére Basse demandent la permission de démolir une vieille tour et d'en employer les matériaux à la construction d'une chapelle .Cette tour est une ancienne masure, sans couvert, et qui n'a servi à aucun usage depuis un temps immémorial;ses murs sont de 18 pieds d'épaisseur, 30 pieds de long , 20 pieds de large et environs 50 de hauteur ,la face du côté du levant est détruite ,celle du midi est si considérablement délabrée qu'elle menace d'une chute prochaine, le côté du couchant est séparé en deux par une grande lézarde dans toute sa hauteur, enfin il n'y a que la face du nord qui soit solide et revêtue de bonnes pierres de taille en dehors qu'en dedans .L'intendant est d'avis d'autoriser la démolition jusqu' à une hauteur de 15 à 16 pieds

(1)Antoine Mégret d'Etigny intendant d'Auch de 1751 à 1761

Le 30 décembre 1752

Mr de Trudaine

J’ai l’honneur de vous renvoyer la requête des consuls et habitants de la ville de Castelnau de Rivière basse, qui étoit jointe à la lettre que vous m’avez fait le plaisir de m’écrire le 28 may dernier par laquelle ils demandent la permission de faire démolir une vielle tour dépendant du domaine et d’en employer les pierres à la construction d’une chapelle. Cette tour est Monsieur une ancienne masure, sans couvert, et qui n’a servi à aucun usage depuis un temps immémorial, ses murs sont de 18 pieds de large et environ 50 de hauteur, la face du côté du levant est détruite, celle du midy est si considérablement délabrée qu’elle menace une chute prochaine, le côté du couchant est séparé en deux par une grande lézarde dans toute sa hauteur, enfin il n’y a que la face du nord qui soit solide et revêtue de bonnes pierres de taille tant en dehors qu’en dedans.

Tel est l’état actuel de cette tour qui ne peut être par conséquent d’aucune utilité pour le service du domaine, je ne vois pas même en en supposant la démolition, que les pierres qui en proviendront puissent être employées à aucun ouvrage du Roy puisqu’il n’y en a aucun à entretenir, et encore moins à construire dans ce païs là.

L’unique ressource que l’on pourrait en tirer serait d’en faire faire des prisons, dans le cas où le Roy voudrait en faire la dépense, il n’y en a point dans la juridiction de Rivière Basse dont Castelnau est la capitale, mais si cela arrivait, la hauteur de cette tour serait inutile, et il suffirait qu’on en laissa subsister environ 15 à 16 pieds. Les choses en cet état, je pense Monsieur qu’il n’y a aucun inconvénient de permettre aux consuls et habitants de Castelnau de Rivière-Basse de faire démolir la tour dont il s’agit jusque à la hauteur de 15 à 16 pieds, avec faculté d’en employer les matériaux à la construction d’une chapelle, ainsi qu’ils le demandent, après toutefois qu’il aura été fait par mes ordres un devis estimatif de cette dépense et que l’adjudication en aura été passée dans les formes ordinaires.--

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×